De nos jours, de nombreuses personnes pensent que le costume cravate est démodé. Ce n’est plus une tenue tendance pour aller au bureau, pour assister à une réunion et pour se rendre à un évènement d’entreprise. Il y a même des gens qui confirment que les employés sont plus heureux sans cravate. Et avec l’avènement des start-ups, on assiste aussi à un changement du dress code en entreprise.
Toutefois, il convient de noter que les sondages ont prouvé le costume cravate reste à la mode. Il constitue toujours la pièce incontournable du dressing masculin et il symbolise des valeurs importantes en entreprise, dont : l’autorité, le pouvoir, le professionnalisme, l’expérience, le sérieux et l’élégance. Comme le professeur de psychologie Abrahal Rutchick le déclare : « Porter une tenue formelle accentue le sentiment de puissance et modifie la manière dont nous percevons le monde ».

La tenue adoptée dans les entreprises pyramidales

Il est vrai que le costume cravate ne convient pas à tous les travailleurs. Les cuisiniers, par exemple, ne peuvent et ne doivent pas porter ce genre de tenue derrière les fourneaux. Et il en va de même pour les ouvriers qui exercent leurs fonctions dans les chantiers.
En fait, le costume cravate concerne surtout les bureaucrates qui travaillent sur une table de bureau devant un ordinateur et aussi les hommes d’affaires qui doivent recevoir des clients importants. Il permet à ses employés de véhiculer une bonne image et de se faire respecter.

La tenue modernisée par les jeunes employés

Par ailleurs, il est à savoir que même les jeunes qui souhaitent adopter la cool attitude se basent encore sur le costume cravate. Ils modernisent la coupe de leur pantalon et de leur slim, mais ils gardent le look classique costume cravate.
En fait, ils savent parfaitement tous les avantages de porter ce dernier. C’est pourquoi ils essaient de le garder, même s’ils ont envie de privilégier des pièces plus casual. En d’autres termes, ils optent pour des uniformes un peu moins formels, mais pas si éloignés.
Et c’est ce que Thomas Chardin de l’agence Parlons RH tente d’expliquer en disant : « Dans de plus en plus d’entreprises, il faut faire cool, dynamique, … On cherche la singularité chez les autres et cela passe peut-être par le vêtement. Il y a de moins en moins de frontières entre la vie professionnelle et personnelle… Vestimentairement parlant, il y a cette même convergence… Un consensus mou avec un jean et une veste de costume ».

(Visited 30 times, 1 visits today)

Leave A Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *