Date Archives octobre 2021

La réussite des entrepreneuses, ce qui change dans les entreprises dirigées par des femmes

C’est incontestable ! Les entreprises dirigées par les femmes marchent mieux. Il est vrai qu’il est encore rare de trouver des femmes aux commandes d’une entreprise, mais lorsque celles-ci tiennent les rênes, les performances sont au rendez-vous.
Sagesse, rigueur, patience, écoute, sérieux, … De nombreuses qualités sont prêtées aux femmes en entreprise. Mais il existe encore d’autres bonnes raisons de leur donner la place de dirigeante ou de chef.

Une meilleure performance financière

D’après de nombreuses études, la présence des femmes dans le conseil d’administration d’une entreprise garantit de meilleurs résultats économiques. Celle-ci promet une progression plus rapide de la rentabilité financière de l’entreprise.
D’où le rapport dit « Women matter » du cabinet de conseil McKinsey & Company en 2007 : « Les entreprises européennes ayant la plus forte mixité dans les postes de direction ont enregistré de façon incontestable de meilleures performances en matière de rentabilité financière, de résultat d’exploitation et de croissance boursière sur la période 2003-2007 ».

Une meilleure organisation

Par ailleurs, la présence des femmes au sein de la direction d’une entreprise garantit également une meilleure organisation. En fait, les femmes maîtrisent différentes filières qui permettent d’assurer le bon fonctionnement et l’évolution de l’entreprise.
Elles savent bien comment gérer le temps de travail des employés et comment concevoir une bonne stratégie de communication. Puis, elles se concentrent aussi sur la mise en place d’une gestion comptable et financière professionnelle, sur l’investissement dans des solutions innovantes, sur la considération des nouvelles tendances et sur la réalisation de bilans réguliers.

Des conditions de travail améliorées

Il y a lieu de préciser que la féminisation des métiers peut aussi améliorer considérablement les conditions de travail. Celle-ci peut réduire l’absentéisme, le nombre d’accidents du travail et le turnover. Et elle peut aussi améliorer la répartition des tâches ainsi que le bien-être au bureau, plus généralement au travail.
D’après Florence Chappert, la chargée de mission à l’Anact : « Lorsque des femmes sont embauchées à des postes habituellement masculins, ceux-ci doivent être adaptés à leur morphologie : dans une fromagerie que nous avons ainsi étudiée, les femmes ont opéré différemment, portant les cuves à deux pour protéger leur dos. Une pratique qui a, par la suite, été reproduite par les hommes ».

Un profil surdimensionné

Enfin, il est à savoir que les femmes aux postes dirigeants ont un profil surdimensionné. Elles ont connu beaucoup d’obstacles avant d’arriver à leur poste. C’est pourquoi elles s’arment généralement de plus de diplômes et de plus d’expériences.