Beaucoup de femmes n’hésitent pas à transformer leur passetemps favori en métier. Certaines se lancent, en effet, dans la couture ou dans la cuisine tandis que d’autres se mettent à concevoir des bijoux. Et il n’y a pas du tout de mal à cela.
Au contraire, cela augmente la motivation et renforce le savoir-faire et le talent. Puis, cela permet également de vivre réellement de sa passion, de devenir son propre patron et de gagner de l’argent sans stresser.

Sarah Jennequin, une couturière qui a fait de sa passion son métier

Sarah Jennequin est l’une des femmes qui ont fait de leur passion leur métier. En fait, elle adore coudre depuis qu’elle était petite, mais elle ne devint couturière que lors du confinement. Dans son témoignage, elle a déclarée : « J’ai toujours cousu, mais pour des amis ou des proches. Et puis un jour, je me suis dit qu’il était temps d’en faire mon métier ! ».
Elle a justement lancé son activité il y a quelques mois et elle est actuellement très réputée dans la couture sur-mesure et elle reçoit quotidiennement plusieurs commandent qu’elle réalise avec fierté.

Karelle Vignon, une cuisinière qui a fait de sa passion son métier

Karelle Vignon est d’après elle une cuisinière 2.0. Elle a fait de sa passion son métier et elle se met à partager régulièrement des recettes très intéressantes sur son blog. Elle ne cache pas qu’elle a appris à cuisiner sur internet pour faire plaisir à son mari et elle assume également qu’elle est gourmande et qu’elle souhaite faire découvrir au monde ses « gourmandises ».
Parmi les plats qu’elle a présentés, il y a lieu de citer l’amiwô qui est une recette béninoise à la pâte rouge, la soupe marocaine harira, les lasagnes, les avocats farcis et le cheesecake. Pour ceux qui ne la connaissent pas encore, il n’est pas encore trop tard de consulter son site.

Alice, une joaillère qui a fait de sa passion son métier

Alice est une professionnelle des bijoux. Elle passe ses journées à fabriquer des bijoux à partir de pierres précieuses et elle pense qu’elle n’est pas du tout faite pour de longues études. C’est au lycée qu’elle a découvert que le métier qui lui convient n’est autre que sa passion. Du coup, elle a décidé de suivre des formations de bijoutière/joaillière et gemmologue afin de pouvoir travailler sur des pièces de joaillerie et haute joaillerie.
Selon elle, son travail est surtout manuel et créatif et elle le considère comme du bricolage à toute petite échelle. Enfin, pour son entourage, son choix d’orientation est une évidence puisqu’elle ne cessait pas de dessiner et de fabriquer des trucs et des bidules depuis toute petite.

(Visited 3 times, 1 visits today)

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *