Blog

Zaha Hadid, architecte et créatrice d’une salle de bains inoubliable

Considérée comme la plus grande architecte au monde, Zaha Hadid est née à Bagdad en 1950 et s’est éteinte prématurément en 2016. Elle a laissé un grand vide dans l’univers du bâtiment, mais ses œuvres grandioses continuent de témoigner son savoir-faire et sa créativité.
L’une de ses meilleures réalisations est la collection Vitae pour Porcelanosa. C’est une magnifique salle de bains aux lignes organiques composée de robinetterie, lavabo, sanitaires, miroir, baignoire et colonne de douche.

Une véritable parenthèse artistique

La collection Vitae signée Zaha Hadid est une véritable parenthèse artistique. Elle se démarque par ses vasques toutes en courbe qui évoquent les méandres de l’eau en mouvement et qui sont séparées avec un rangement intégrant un porte-serviettes.
La salle de bains créée par Zaha Hadid comprend aussi des miroirs galbés en creux en leur milieu et découpés aux courbes inhabituelles à l’image des lavabos. Par ailleurs, il ne faut pas oublier le mitigeur qui est de type zoomorphe. Ce dernier représente justement un dauphin jaillissant et il apporte à la fois une touche élégante, sobre et dynamique à la pièce.
Pour ce qu’il en est de la baignoire, il s’agit d’une baignoire îlot équipée de plusieurs galbes. Elle se veut être un petit cocon. Puis, elle garantit aussi l’ergonomie de l’appui dorsal. Enfin, la cuvette WC et le bidet suspendus sont exempts de lignes droites et affichent un profil de goutte d’eau.

Une salle de bains hors du commun

Ce qui est intéressant avec la salle de bains issue du crayon de Zaha Hadid, c’est le fait qu’elle s’affirme contemporaine. Il est vrai qu’elle fait un peu référence aux volutes de l’Art Nouveau, mais elle est surtout organique et donne la part belle à la nature.
Elle peut même être considérée comme une véritable vague de poésie et de raffinement avec l’eau qui s’y écoule et sculpte chacune de ses composants. Comme le spécialiste de salles de bains chez Porcelanosa l’a annoncé : « C’est une dans d’éléments dynamiques. La collection allie modernité et naturalité, lignes simples et pures inspirées du mouvement de l’eau… Vitae annonce les éléments essentiels de la salle de bains du futur ».
En outre, la salle de bains signée Zaha Hadid est une salle de bains hors du commun et inoubliable. Non seulement elle est harmonieuse et stylée, mais elle est aussi propice au ressourcement et à la sérénité. La blancheur de ses éléments évoque pureté et luxe et l’esthétique de l’ensemble est vraiment à couper le souffle.

Balades vigneronnes pour découvrir les qualités d’un vin

Le meilleur moyen de découvrir de bons vins est de partir pour des balades vigneronnes. Il faut effectivement prendre la peine de se déplacer, de visiter un terroir, de se renseigner sur ses cépages et sur les techniques de production privilégiées par les vignerons pour pouvoir reconnaître la qualité d’un vin.
De nombreuses agences et office du tourisme proposent, de nos jours, l’organisation de balades vigneronnes pour répondre aux besoins des passionnés et amateurs de vin. Et voici un petit aperçu du programme.

Comment se déroule les balades vigneronnes ?

Le principe des balades vigneronnes est très simple. Les vignerons acceptent de faire entrer les visiteurs dans leurs vignes, c’est-à-dire au milieu des ceps et des grappes de raisins et aussi dans les entrailles de leurs caves, pour faire découvrir à ces derniers les secrets de la fabrication.
Ils proposent une visite guidée et commentée de leur domaine et de leur terroir pendant de longues heures afin que les visiteurs puissent voir de leurs propres yeux ce qui se passe réellement dans les vignes.
Une fois la visite terminée, la balade vigneronne se poursuit par une séance de dégustation dans les chais. Les visiteurs auront justement l’occasion de savourer les vins proposés par le domaine choisi pour reconnaître leur qualité et leurs particularités.
S’ils disposent d’une bonne connaissance en matière d’œnologie, ils peuvent les comparer tout de suite aux autres vins qu’ils ont déjà bu auparavant. Et ils peuvent donner directement des retours aux vignerons.
Il convient de noter que les vignerons peuvent aussi proposer différentes thématiques en fonction de leur domaine, de leur appellation ou de leur histoire. Découvrir par exemple une vigne bio, la démarche écologique du vigneron sur son environnement, à l’occasion vous faire découvrir le vin naturel…Ce qui peut rendre les balades vigneronnes encore plus intéressantes.

Quel domaine peut proposer des balades vigneronnes ?

Par ailleurs, il est à savoir que les vignerons doivent adhérer à des associations pour pouvoir proposer des balades vigneronnes. Le territoire du Grand Carcassonne, par exemple, a intégré le label « Vignobles et découvertes » associé aux grands vins de type Bordeaux, Bourgogne et autres vins d’Alsace pour pouvoir accueillir des visiteurs.
Grâce à cela, il est devenu une destination « vin » de prestige et il offre une palette de vins uniques dont la qualité est reconnue par de nombreux passionnés de l’œnotourisme.
Parmi les appellations protégées autour de Carcassonne et de sa cité, il y a lieu de citer : Minervois, Minervois La Livinière, Corbières, Malepère, Cabardès et Languedoc. Puis, il est également possible d’y découvrir des cépages et des terroirs bien distincts.

Diagnostic immobilier, un métier de plus en plus féminin

Qui a dit que diagnostiqueur immobilier est un métier réservé aux hommes ? De nos jours, de plus en plus de femmes s’intéressent aussi à ce métier passionnant, en perpétuelle évolution, pour gagner leur vie. Beaucoup suivent des formations spécifiques pour devenir spécialistes du diagnostic immobilier, tandis que d’autres se reconvertissent. D’après les derniers rapports, les diagnostiqueuses immobilières représentent environ 10% des diagnostiqueurs certifiés.

Les handicaps des diagnostiqueuses : le physique et les regards ironiques

De nombreuses femmes confirment qu’il n’existe pas de frein à la pratique féminine du diagnostic immobilier. Les femmes peuvent parfaitement comprendre et suivre une formation de diagnostiqueur immobilier. Puis, elles sont aussi en mesure d’effectuer les diagnostics sur terrain, malgré leur physique.
Il est vrai qu’elles sont moins robustes et moins grandes que les hommes, mais cela ne leur empêche pas d’accomplir leurs missions. Comme le confirme Frédérique Pécheux, la gérante du Cabinet Genovexpert basé à Sainte-Geneviève-des-Bois : « Pas de différence… Nous sommes avant tout des professionnelles avant d’être des femmes ».
Puis, l’administratrice de la FIDI a également expliqué : « Par exemple, pour vérifier si les conduits situés en hauteur sont en ferraille ou en fibro, comme je suis moins grande que mes collègues hommes, je me suis équipée d’un petit aimant qui est en fait un ramasse boule. Depuis, tous les diagnostiqueurs de mon cabinet ont aussi leur aimant et notamment leur ramasse boule. Dans ce sens, nous pouvons apporter beaucoup à nos collègues masculins ».
Parfois, les diagnostiqueuses immobilières sont aussi confrontées à des regards ironiques de certains clients. Mais cela ne constitue pas un obstacle. Les femmes diagnostiqueuses doivent juste faire preuve de professionnalisme et de compétence pour faire disparaître toute gêne. En fait, il suffit de bien faire le travail et de ne pas se soucier de ce que les gens pensent.

Les atouts des diagnositiqueuses : curiosité et rigueur

Si tels sont les handicaps que les femmes doivent surmonter pour assurer leur métier de diagnostiqueuse immobilière, il y a lieu de soulever aussi leurs atouts par rapport aux hommes. En effet, les femmes sont de nature curieuse et rigoureuse. Elles ne laissent jamais un doute subsister. De plus, elles osent aller au fond des choses.
Ces caractères qui font partie de la mentalité féminine peuvent aider les diagnostiqueuses à mieux faire leur travail par rapport aux diagnostiqueurs. D’ailleurs, c’est quelque chose que tous les professionnels du bâtiment doivent avoir pour mener à bien leurs fonctions.

Dry January, cela concerne aussi les filles

Vous vous demandez peut-être : qui peut participer au Dry January ? Eh bien, sachez que cette campagne s’adresse aussi bien aux hommes qu’aux femmes. Si vous consommez régulièrement de l’alcool ou si vous reconnaissez que vous avez trop bu pendant les fêtes, vous pouvez vous inscrire pour le Dry January 2022.

Le Dry January devient de plus en plus populaire

Le Dry January a été imaginé pour sensibiliser les gens autour de la consommation d’alcool, ses effets néfastes et ses causes. Il a été lancé pour la première fois en Grande-Bretagne par l’ONG Alcohol Change UK en 2013 et il a déjà fait ses preuves pendant plusieurs années.
C’est en 2020 qu’il a atterri en France et très vite il est devenu très tendance. D’après les derniers rapports, plus d’un buveur d’alcool français sur 10 a participé au Dry January 2021. Et avec la crise pandémique qui est toujours d’actualité, il est sûr et certain que les chiffres vont augmenter.
Cependant, le défi du dry january peut être relevé facilement grâce au vin sans alcool qui permet des moments de convivialité même sans alcool.

Pourquoi les femmes aussi doivent s’intéresser au Dry January ?

Il est vrai que les hommes sont plus nombreux à consommer de l’alcool que les femmes, mais cela ne signifie pas que seuls les hommes peuvent être intéressés au Dry January. Les femmes, elles aussi, peuvent parfaitement relever le défi du mois de janvier sans alcool si elles trouvent qu’elles n’arrivent pas à contrôler leur consommation.
D’ailleurs, hommes et femmes peuvent profiter des effets du Dry January sur la santé. Tous les participants peuvent retrouver une vie plus saine et voir leur énergie, sommeil, peau et concentration s’améliorer. Vous pouvez même faire des économies considérables d’argent et vous pouvez perdre du poids.

Comment participer au Dry January 2022 ?

Pour participer au Dry January 2022, vous devez consulter le site dryjanuary.fr et vous devez remplir le petit formulaire disponible dans la rubrique « relever le défi ». Entre autres, vous devez indiquer votre prénom, votre nom et votre adresse e-mail et vous devez cocher les cases « J’accepte de recevoir vos newsletters et relève le défi » et « Je ne suis pas un robot » avant d’appuyer sur le bouton « S’inscrire ».
Après votre inscription, vous allez recevoir des emails qui contiennent des conseils de pros et des recettes sans alcool pouvant vous aider à tenir le mois sans alcool. Vous allez aussi connaître l’histoire des autres participants pour avoir plus de motivation et pour comprendre que vous n’êtes pas le seul à relever le défi et à devoir résister aux différentes tentations.

La répartition des tâches ménagères

Qui fait le ménage : papa ou maman ? Eh bien, la réponse est évidente ! Même si on pose cette question à un enfant, il répondra sans hésiter que c’est maman. Les tâches ménagères sont des tâches réservées aux femmes. Et ça, c’est un phénomène de société que l’on ne peut pas contester.
Il est vrai que certains hommes sont passionnés de cuisine ou d’une tâche domestique particulière comme le repassage, mais cela n’empêche pas le fait que la majeure partie des tâches ménagères sont assurées par les femmes qui assurent en plus l’achat des produits d’entretien.

Les femmes s’occupent de tout à la maison

Si on se réfère aux résultats d’une étude menée par François Kraus, le directeur du pôle « genre, sexualités et santé sexuelle », il a été prouvé que les inégalités de genre en matière de répartition des tâches ménagères ne s’amenuisent que très lentement. Si en 1986, les femmes consacraient environ 71% de leur temps quotidien aux tâches domestiques. En 2011, ce taux a diminué de 64%. Ce qui signifie qu’en l’espace de 25 ans, il n’y avait eu que très très peu d’évolution.
En fait, les femmes s’occupent à peu près de tout à la maison, aussi bien du nettoyage de la maison que de la cuisine et des enfants. Elles préparent les repas, balaient le sol, lavent les linges, font les courses, arrosent les plantes, habillent les enfants, nourrissent les animaux domestiques… La seule activité que les hommes effectuent à la maison est le bricolage.

La mutation des modèles familiaux est presque impossible

Contrairement aux idées reçues, l’intégration et la participation des femmes au marché du travail ne permettent pas vraiment une mutation des modèles familiaux. Même si de nombreuses femmes décident de nos jours d’exercer des métiers à temps plein comme les hommes, elles doivent toujours assurer les tâches ménagères dès qu’elles rentrent chez elles.
Et il en va de même pour la mécanisation et l’externalisation des tâches domestiques. Il ne faut pas penser que le fait d’utiliser des machines à la maison ou le fait de recourir aux services d’une femme de ménage ou d’une entreprise de nettoyage peut résoudre ce genre de problème. Ces faits n’ont qu’un impact limité sur la division sexuelle du travail domestique.
Quoi qu’il en soit, François Kraus confirme que le déséquilibre des tâches et des rôles dans un foyer est le symbole de la domination masculine. De nombreuses femmes réclament aujourd’hui leur droit pour que ce genre de problème n’ait plus de graves conséquences sur la vie de couple.

La réussite des entrepreneuses, ce qui change dans les entreprises dirigées par des femmes

C’est incontestable ! Les entreprises dirigées par les femmes marchent mieux. Il est vrai qu’il est encore rare de trouver des femmes aux commandes d’une entreprise, mais lorsque celles-ci tiennent les rênes, les performances sont au rendez-vous.
Sagesse, rigueur, patience, écoute, sérieux, … De nombreuses qualités sont prêtées aux femmes en entreprise. Mais il existe encore d’autres bonnes raisons de leur donner la place de dirigeante ou de chef.

Une meilleure performance financière

D’après de nombreuses études, la présence des femmes dans le conseil d’administration d’une entreprise garantit de meilleurs résultats économiques. Celle-ci promet une progression plus rapide de la rentabilité financière de l’entreprise.
D’où le rapport dit « Women matter » du cabinet de conseil McKinsey & Company en 2007 : « Les entreprises européennes ayant la plus forte mixité dans les postes de direction ont enregistré de façon incontestable de meilleures performances en matière de rentabilité financière, de résultat d’exploitation et de croissance boursière sur la période 2003-2007 ».

Une meilleure organisation

Par ailleurs, la présence des femmes au sein de la direction d’une entreprise garantit également une meilleure organisation. En fait, les femmes maîtrisent différentes filières qui permettent d’assurer le bon fonctionnement et l’évolution de l’entreprise.
Elles savent bien comment gérer le temps de travail des employés et comment concevoir une bonne stratégie de communication. Puis, elles se concentrent aussi sur la mise en place d’une gestion comptable et financière professionnelle, sur l’investissement dans des solutions innovantes, sur la considération des nouvelles tendances et sur la réalisation de bilans réguliers.

Des conditions de travail améliorées

Il y a lieu de préciser que la féminisation des métiers peut aussi améliorer considérablement les conditions de travail. Celle-ci peut réduire l’absentéisme, le nombre d’accidents du travail et le turnover. Et elle peut aussi améliorer la répartition des tâches ainsi que le bien-être au bureau, plus généralement au travail.
D’après Florence Chappert, la chargée de mission à l’Anact : « Lorsque des femmes sont embauchées à des postes habituellement masculins, ceux-ci doivent être adaptés à leur morphologie : dans une fromagerie que nous avons ainsi étudiée, les femmes ont opéré différemment, portant les cuves à deux pour protéger leur dos. Une pratique qui a, par la suite, été reproduite par les hommes ».

Un profil surdimensionné

Enfin, il est à savoir que les femmes aux postes dirigeants ont un profil surdimensionné. Elles ont connu beaucoup d’obstacles avant d’arriver à leur poste. C’est pourquoi elles s’arment généralement de plus de diplômes et de plus d’expériences.